Groupe du mois

  • Brixton Robbers

    Mois:
    Avril 2010
    Entrevue avec:
    Matt
    Par:
    Patrick Labbé et David Ouellet

Brixton Robbers, bonjour! D'abord, expliquez-nous quand et pourquoi vous avez changé de nom band et ce que ce nom signifie pour vous.

Salut! On a changé de nom autour du mois de mars 2009. On n’a jamais vraiment été satisfait de notre ancien nom (Captain Finger) et on s’est dit que tant qu’à sortir un vrai album et investir autant de temps et d’argent dans ce projet, on était aussi bien de le faire avec un nom qu’on aimait. Pourquoi Brixon Robbers? Parce que Brixton est le nom de la rue d'où viennent 3 des 4 membres du groupe et Robbers bien… disons que ça vient des folies de jeunesse…

On vous connait pour votre son ska-punk rapide mais tout de même métissé de reggae, hardcore et rock n'roll. De quoi vous inspirez-vous au juste? Quelles sont vos principales influences?

Je dirais qu’on partage pas mal les même influences classiques de base (Guttermouth, NOFX, The Flatliners, etc), mais chaque membre écoute des styles différents aussi. Nic écoute beaucoup de Tom Waits, de reggae old school, Mark était un trippeux de Nirvana avant qu’il se coupe les cheveux et arrête d’essayer de ressembler à Kurt Cobain et Max aime un peu de métal… mais on ne le laisse pas amener de métal dans nos tounes! Moi bien, je suis pas mal le seul borné qui écoute juste du punk…

Comment un band se forme puis, 4 ans plus tard, n'ayant pas encore sorti d'album, se retrouve avec 150 shows partout au Canada et aux USA derrière la cravate?

On se le demande souvent nous-mêmes. On a tous fait des études avant de se consacrer à 100% au band (sauf Mark… lui il a mis pause sur sa carrière au CÉGEP après 8 sessions). Donc, on a essayé de faire le plus de shows de fin de semaine possible pendant qu’on était à l’école avec des petites tournées durant l’été. L’année passée quand tout le monde avait fini, on s’est dit que c’était le temps de sortir un vrai album et de faire des vraies tournées.

Avec les shows (et surtout les tournées) viennent toujours les anecdotes. Vous pouvez nous raconter la/les plus croustillante(s)?

Le soir de notre show à Las Vegas, on est arrivé dans la ville avec l’idée d’imiter le film The Hangover. Mark, à qui s’était la fête en plus, Dédé et Matt le Gaspésien (nos 2 roadies pour la tournée) on pratiquement réussie une copie conforme du film. Ils se sont saoulés à environ 4h p.m., se sont faits inviter dans une chambre d’hôtel par un étranger qui leur a offert de l’ecstasy et se sont embarrés sur le toît d’un hôtel (sans blague). Pas le Cesar’s Palace, mais juste en face. Ils ont réussi à défoncer la porte et Mark a ensuite fini la soirée dans un Hooters jusqu’à 9h a.m. Dédé lui a fini dehors devant notre hôtel en sous-vêtements à finir le 40oz de gin à 8h a.m. Ahhhh Vegas…

Votre premier album « Rocks and Cranes » a finalement été lancé sur Big Wheel Records à la fin du mois d'août dernier. Comment c'était de travailler avec le réalisateur Steve Rizun?

Vraiment nice! Après avoir écouté les albums des Flatliners, Keepin’6 et The Creepshow, on savait pas mal que c’était le son qu’on recherchait.

Qu'a motivé le groupe à se joindre aux étiquettes Big Wheel Records au Canada et Guerilla Asso en Europe?

Personne ne voulait de nous alors on a parti notre propre label! Non, sans joke Dédé nous aide beaucoup depuis quelques années alors quand il m’a proposé de partir Big Wheel on n’a pas hésité. Pour ce qui est de Guerilla Asso, on se préparait à aller en Europe en bookant tout nous même quand Dédé a reçu un email de Till de Guerilla qui voulait sortir notre album. Là aussi on n’a pas vraiment eu à réfléchir beaucoup avant de dire oui…

Avec un peu de recule, de quoi êtes-vous le plus fiers sur cet album?

Probablement pas autant fiers que motivés à pousser plus fort. Depuis l’album, les choses vont de mieux en mieux et on a beaucoup de shows qui s’en viennent. On a aussi commencé à travailler sur le prochain album avec 5-6 nouvelles tounes depuis 1 mois.

On sait que Nick et Max on passé du temps à Musitechnique, pourquoi ne pas leur avoir confié la production de l’album?

Parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils font! Non, c’est juste parce qu’on voulait travailler avec quelqu’un qui ne fait pas partie du band, une oreille externe…

Est-ce pour vous sauver la peau lorsque pris dans une ou des situations embarrassantes que vous avez choisi un drummer gradué en droit?

Mes parents m’ont forcé…

Il semblerait que les 13 pièces se retrouvant sur votre album ont été crées dans un environnement où la sueur, les blasphèmes, et l’alcool faisaient bon ménage. Est-ce dire que ces pièces ont été composées dans votre véhicule de tournée?

On ne compose pas vraiment en tournée, mais on boit tout autant dans notre local de pratique…

À quel adjectif qualificatif pourrions-nous faire référence pour identifier chacun des membres des Brixton Robbers?

Réponses de Dédé...
Max : persécuté
Matt : organisé
Nic : baveux
Mark : ressemble à un Gaspésien

Vous marchez dans la rue et tombez, comme par hasard, sur une lampe magique contenant rien de moins qu’un génie se disant prêt à n’accorder qu’un seul vœu par membre du band. Quels seraient vos vœux respectifs?

Max : Gagner sa vie à jouer à NHL au Xbox
Mark : Avoir une guitare BC Rich avec un ampli Peavy Bandit 112
Nic : Chanter mieux
Matt : Arrêter de vieillir…

Sur la route en rafale; douche ou désodorisant ?

Désodorisant, sauf Max… douche 3 fois par jour

Dormir dans la van ou au motel?

Pas de cash pour un motel… Van, chez le monde après les shows, ou dans une tente sur le bord de la route.

On change de T-shirt quotidiennement ou hebdomadairement?

1 à chaque jour et quand on arrive à la fin on recommence, sauf Max, encore une fois, lui il amène 3 valises.

Épicerie ou fast food?

Cannes de Chef Boyardee à 0,79$ pas chaudes.

Party ou repos?

Le repos c’est pour les 65 ans et plus.

En terminant, où et quand pourrons nous voir les Brixton Robbers brûler les planches d’une scène au Québec prochainement ?

Du 16 au 24 avril partout au Québec avec Charly Fiasco de France, après ça, le 1er mai on prend l’avion pour l’Europe et au retour, une tournée Canadienne en juin.

La citation du mois des Brixton Robbers:

Geekcore de banlieue

À propos

  • Région:
    Montréal
    Ville:
    Montréal
  • Style de musique:
    Punk, Rock & Ska
    Actif depuis:
    2004
    Maison de disques:
    Big Wheel Records (Canada) / Guerilla Asso (France)
  • Membres

    Nick Charbonneau -
    Vocals & Bass
    Mark Lamoureux -
    Gutiar & Back Vocals
    Max Ledoux -
    Guitar
    Matt Huot -
    Drums
  • Courriel:

Concerts à venir

Aucun concert à venir

Audio

Aucune chanson n'est disponible pour écoute

Vidéos

Aucun vidéo à afficher

recherche
Calendrier
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

En ondes