Groupe du mois

  • The Beatdown

    Mois:
    Juillet 2010
    Entrevue avec:
    Alex Beatdown
    Par:
    Patrick Labbé

The Beatdown bonjour! Expliquez-nous d'abord votre nom... Ne paraît-il pas un peu maussade par rapport au soleil que dégage vos chansons?

En fait, on cherchait un nom de band qui a du punch. Je ne pense pas qu’on aurait pu trouver meilleur nom! Aussi, on cherchait un nom qui représentait tous les obstacles et embûches que nous avons dû surmonter pour en être où on en est aujourd’hui, individuellement ou en tant que band.

En tant que band actif comment vous l'êtes, quels sont vos buts et motivations à persévérer?

Nos buts sont très simples. On veut continuer à écrire de la musique et de la bonne, sortir des albums et faire de la tournée. C’est sûr que pousser nos limites toujours plus loin musicalement est un autre de nos objectif.

Maintenant, vendez-nous votre salade! Décrivez-nous en quelques mots ce qu'est The Beatdown.

Notre salade est bien bonne mais notre spécialité, c’est surtout la vinaigrette. La recette? Du bon vieux reggae mélangé avec du soul et du punk rock à la The Clash. On ne prétend pas réinventer le style mais bien d’y donner notre propre couleur.

Comment et pourquoi en êtes-vous venus à collaborer avec Stomp Records? Était-ce simplement la continuité de ce qui avait été débuté avec The One Night Band?

Je crois que oui. On travaille avec Stomp depuis 2006 et ce sont nos chums. Ils supportent la musique qu’on fait et nous, on fait de notre mieux pour bien représenter le label partout ou on passe. Lorsque le One Night Band a décidé de prendre un break et que The Beatdown a commencé à prendre forme, Matt à Stomp nous a tout de suite manifesté son intérêt envers le nouveau band. Ça s’est donc fait naturellement.

Parlant de votre ancien band, si ce n'est trop indiscret, pourquoi avoir cessé ce projet déjà bien établi ici et à l'international?

Depuis la formation du ONB, on a connu beaucoup de changements de lineup et lors de la sortie du deuxième album, il ne restait plus que moi et Larry en tant que membres originaux. À ce moment là, on se disait que ça faisait encore du sens de continuer sous le même nom justement parce qu’on avait mis beaucoup de temps dans le projet mais lorsque les membres du band ont commencer à avoir le goût de passer à autre chose dans leur vie personnelle, ça venait juste trop lourd de trouver de nouveaux musiciens pour essayer de ‘’recréer’’ l’esprit d’un band qui n’était tout simplement plus le même. On a donc décidé de mettre le band sur pause jusqu’à ce que les boys manifestent le goût de rembarquer dans la van pour faire des shows!

Votre album éponyme est disponible depuis le 15 juin dernier. De quelle façon se sont déroulés sa composition et son enregistrement?

L’enregistrement s’est super bien déroulé. Étant donné que je possède mon propre studio, nous avons eu la chance de composer l’album et d’expérimenter afin de trouver notre son en studio. Sans aucune pression, nous nous sommes concentrés à composer les meilleures tounes possibles sans avoir de deadline. Après 4 mois, 15 tounes avaient été composées et 12 se retrouvent sur notre premier album.

Sur cet album, on remarque d'emblée une reprise de la chanson Get Ready des Temptations. Pourquoi avez-vous choisi cette chanson plutôt qu'une autre?

Bonne question..ha! Personnellement, j’ai toujours aimé reprendre des chansons et essayer de leur donner une autre couleur. Étant donné qu’on est tous des trippeux de soul, reprendre une toune du genre était comme inévitable et Get Ready s’est avérée celle que nous faisions sonner le mieux à notre façon.

Malgré le très jeune âge du groupe, vous avez déjà eu la chance de tourner à travers l'Europe au printemps dernier. Comment ça s'est passé pour vous là-bas?

Super bien! La scène reggae est vraiment forte en Europe et pour nous, c’est un must d’y aller régulièrement. On a du support de Leech Redda (label suisse) et de pleins d’autre monde qui fait qu’y aller est relativement facile à organiser. On se considère d’ailleurs vraiment chanceux d’avoir cette opportunité! Seulement avec du bouche à oreille, les gens ont entendu parler de nous et vraiment tous les shows étaient nices! Si on ne parle pas de toutes les mésaventures qui nous sont arrivées, je dirais que ça a été une de mes tournées préférées!

Selon votre récente expérience, y a-t-il une nette différence au niveau des publics européen et nord-américain?

Oui, une grande différence. Le plublic nord-américain trippe plus sur le ska-punk tandis qu’en Europe, la scène ska trippe vraiment plus old-school comme nous. Pour un band de notre genre, je dirais qu’on se sent vraiment dans notre élément en Europe. Par contre, les choses tendent à changer ici avec la venue de bands comme The Aggrolites et The Slackers. Pleins de bands du genre se forment et la scène s’ouvre à ce style. Je tiens à dire que la scène ska d’ici nous a toujours supporté et on trippe à jouer dans notre coin de pays aussi!

Pour ceux qui ne vous connaissent pas, comment ça se passe un show de The Beatdown?

Ça se passe bien…ha! Sur scène, on mise sur l’énergie et on aime ça quand ça brasse! On y joue nos tounes mais aussi des ‘’classiques’’ reggae qui nous font tripper. On essaie que chacun de nos shows soient différents mais ce n’est pas toujours évident de se renouveler soir après soir.

Parlant de shows, que ce passe-t-il pour vous dans les prochains mois suite à la sortie de votre album? Des tournées, des tournées et encore des tournées?

Pleins de choses! Cet été, nous serons en tournée à travers le Canada avec un arrêt au Victoria Ska Fest. Nous ferons quelques shows en Gaspésie et au Lac St-Jean comme nous le faisons à chaque été. À l’automne, nous ferons la tournée d’adieu de Subb avec des shows un peu partout au Québec et irons en Europe pour la deuxième fois. On a pleins de projets de tournées qui devraient se confirmer d’ici les prochaines semaines et avec un album en main, il est certain que nous tenterons de profiter de ce momentum.

Pour terminer en toute légèreté estivale, supposons que vous receviez enfin un premier chèque de 750$ de votre label après des années de misère à manger des restants de beurre de peanuts... Comment le dépenseriez-vous!?

On le gagerait sur un combat de coq.

La citation du mois de The Beatdown:

Supportez votre scène locale, les bands d’ici et lorsqu’un band que vous aimez passe en ville, allez-y!

À propos

  • Région:
    Montréal
    Ville:
    Montréal
  • Style de musique:
    Ska
    Actif depuis:
    2009
    Maison de disques:
    Stomp Records
  • Membres

    Alex -
    guitare & voix
    Pascal -
    basse
    Jovan -
    guitare
    Solutionno -
    batterie

Concerts à venir

Aucun concert à venir

Audio

Aucune chanson n'est disponible pour écoute

Vidéos

The Beatdown - https://youtube.com/devicesupport

  • The Beatdown - You Never Know (live version)
    The Beatdown

    The Beatdown - You Never Know (live version)

  • The Beatdown goes to Japan (Official promo video)
    The Beatdown

    The Beatdown goes to Japan (Official promo video)

  • The Beatdown - Leave Me (Official Video)
    The Beatdown

    The Beatdown - Leave Me (Official Video)

  • NEW ALBUM ''Walkin' Proud'' by The Beatdown - Out August 28th 2012
    The Beatdown

    NEW ALBUM ''Walkin' Proud'' by The Beatdown - Out August 28th 2012

recherche
Calendrier
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

En ondes