Groupe du mois

  • The New Cities

    Mois:
    Mai 2006
    Entrevue avec:
    Dave, Nick, Phil, Chris, Max & Kevin
    Par:
    Martin Coutu

Nous savons que 5 des 6 membres des New Cities proviennent du groupe The Gamblers. Qu'est-ce qui les a motivé à quitter le monde ska pour l'électro-punk?

The Gamblers est venu à terme parce que l’ancien style ne nous convenait plus autant qu’avant. On a formé un autre projet avec les mêmes membres, mais ça n’a pas duré longtemps parce que plusieurs ont quitté et franchement, peut-être bien qu’on a eu besoin de cette transition pour aboutir à ce qu’on a maintenant. On a conservé les membres les plus motivés à pousser le projet à fond et c’est dans ce style de musique là qu’on s’est pas mal tous trouvés.

Vous avez récemment annulé votre tournée candienne en raison d'un déménagement du groupe à Toronto. Pourquoi avoir décidé de quitter Trois-Rivières pour Toronto mis à part le fait que vous semblez en avoir assez de votre sous-sol sans fenêtre?

En fait on a annulé la portion de l’ouest canadien parce que ça nous semblait plus pressant d’aller à Toronto. On a eu l’opportunité de travailler avec des gens qui peuvent nous apporter beaucoup et on ne voulait pas passer à côté de cette occasion là. En plus, comme tu l’as dit, on a vraiment hâte de changer d’air parce que notre local sent vraiment la vieille poche sale.

Étant donné votre importante expérience en tant que groupe, qu'avez vous mis en place suite au lancement de votre album afin de le promouvoir?

On a décidé de partir tout de suite en tournée, ce qui à notre avis est pas mal le meilleur moyen de promouvoir un nouvel album. On s’est beaucoup servi d’internet aussi (site web, Myspace, etc.) parce que c’est les moyens les plus accessibles et les moins coûteux pour un band indépendant. On a eu beaucoup de chance à Trois-Rivières pour ce qui est des médias, qui nous appuient vraiment depuis qu’on a parti le nouveau projet.

Quand comptez-vous reprendre la route vers l'ouest canadien?

Dès que possible...

L'idée de sortir du Canada prochainement fait-elle partie de vos projets?

Comme la plupart des bands, on a vraiment hâte d’aller jouer à l’extérieur du pays, mais pour l’instant on va se concentrer principalement sur le Canada. C’est certain que si on a une bonne opportunité, on va probablement la prendre, mais je crois qu’on a encore pas mal de preuves à faire ici avant de se tourner vers l’étranger.

En compagnie de quel groupe souhaiteriez-vous tourner?

Il doit y avoir un million de groupes avec qui on voudrait tourner, alors c’est pas facile d’en juste nommer quelques-uns… mais en fait, principalement des bands qui sont terre à terre et qui vont devenir des chums… parce qu’on se rend compte rapidement qu’en tournée c’est beaucoup plus important d’être avec des gens avec qui on s’entend bien que leur style de musique. On est souvent portés à penser qu’on doit jouer avec des bands du même genre, mais ça fait pas une si grande différence. La tournée c’est comme une famille sur la route, c’est plus pour tripper ensemble (avec les autres groupes et avec le public) et promouvoir ton band. À date on a eu pas mal de chance de ce côté-là!

Comment la scène de Trois-Rivières réagit-elle à votre changement de cap musical?

Sincèrement, pas mal mieux qu’on le pensait. Ça commençait à stagner avec les Gamblers et on dirait que le nouveau projet nous a permis de régénérer notre crowd en quelque sorte. On s’est aussi rendu compte qu’on était capable de jouer autant dans un bar devant un public plus vieux que dans une salle all ages devant des kids, ce qu’on arrivait plus difficilement à faire avant.

Avez-vous l'intention de poursuivre votre relation avec le Union Label Group?

On sait pas encore si ils vont être impliqués ou pas dans le futur des New Cities, mais c’est certain qu’on va continuer à les voir dans le futur. Ces gens là sont aussi nos amis et on est vraiment content de les avoir connus et d’avoir collaboré avec eux. On a déjà hâte de retourner prendre une bière avec eux à Montréal!

The New Cities se considèrent-ils comme un groupe ayant un certain message à véhiculer aux auditeurs?

Pour ce qui a trait aux paroles, on n’a jamais été vraiment politisés ou quoi que ce soit. Pas parce qu’on s’en fout, loin de là, mais plus parce qu’on ne sentais pas le besoin de le faire et on ne voulait pas non plus passer un message juste pour avoir l’air d’être impliqués socialement. Chacun a ses convictions et on les vie à travers d’autres choses que la musique que l’on fait. Pour l’instant, la plupart de ce qu’on fait est dans le but de faire passer du bon temps autant au public qu’à nous même.

Comment avez-vous rencontré votre nouveau drummer Kevin, originaire de Toronto, qui prends maintenant la place de Dan?

C’est l’ancien drummer des Smear Campaign qui étaient nos tourmates il y a 1 mois. Au même moment où Dan nous quittait, les Smear Campaign annonçaient leur mort! Le choix a été assez simple, ce gars là était déjà comme un de nos frères et une chimie était déjà installée! Il est venu nous rejoindre à Trois-Rivières 2 jours plus tard et on a commencé à pratiquer tout de suite. C’était vraiment un coup de chance qu’on puisse se revirer aussi rapidement.

Quelle est la meilleure expérience de chacun des membres du groupe depuis vos débuts en tant que musiciens?

Dave : le Vans Warped Tour à Montréal sans aucune doute ! Union stage !

Nick : Personnellement je dirais que les deux tournées qu’on a fait ont été les meilleures expériences… pas toujours facile mais vraiment intense. Et je dirais que les trois derniers shows à Trois-Rivières ont aussi été pas mal importants pour moi parce que j’ai pu constater que notre crowd s’était bien régénérée.

Phil : C'est vraiment difficile de choisir, j'ai eu beaucoup de bon moments avec les 2 groupes! Le show le plus trippant pour moi ça a été au Spectrum avec les Bosstones. D'un autre côté, la tournée 2003 avec les Mad Bombers et la tournée 2006 avec The Smear Campaign ont été 6 semaines de trip intense. Côté production, c'est le tournage du vidéoclip.

Chris : Avoir joué au Warped Tour en 2003

Max : Je crois que seulement jouer tout les jours dans des villes différentes me satisfait totalement !

Kevin : C’est difficile de choisir c’était quoi ma meilleure expérience, parce que chaque jour que je joue de la musique est le plus beau jour! Une des meilleures expérience aura été la tournée avec mon ancien band The Smear Campaign et the New Cities.. et définitivement avoir été choisi pour remplacer le drummer des New Cities. Je sais que t’as demandé pour juste une... désolé ya trop de bonnes expériences.

Et la pire?

Dave : Vans Warped Tour à Toronto…Ernie Ball stage…il pleuvait toute la journée et le stage était perdu entre de la tourbe pis une côte au milieu de nul part. Pis on a eu un fuck avec l’horaire on a jouer comme 5 tounes sur le rush…devant des gens qui passaient devant nous sans arrêter ! C’était tellement valorisant !

Nick : Je me rappelle pendant la tournée des Gamblers en 2003 le dernier show était à Edmonton et on est revenu directement à Trois-Rivières en 48 heures straight. Passer autant de temps avec le même linge à presque pas dormir ça peut être très chiant. La seule fois qu’on s’est arrêtés pour plus de 15 minutes c’était pour attendre qu’une station service ouvre le matin parce qu’on n’avait plus de gaz et il n’y avait rien d’autre dans les parages. Il a fallu dormir assis pendant 2 heures dans un froid glacial.

Phil : définitivement le show au camping Ricard (avec The Gamblers)à nos débuts.

Chris : Quand j’ai chié un solo facile dans un concours il y a 5-6 ans!

Max : Je dirais que souvent rien ne me dérange à part le manque de respect... Comme le matin ou nous sommes arrivés pour prendre notre van à Montréal et qu'il y avait quelqu'un qui avait crevé un de nos pneus sans aucune raison! Ya fallu passer la journée à régler le problème.

Kevin : Ma pire expérience est définitivement l’été dernier quand je revenais chez moi avec mon ancien band The Smear Campaign, et qu’on s’est fait rentrer dedans par un chauffeur saoul sur l’autoroute. Notre van était complètement détruite et on a perdu la plus part de notre équipement aussi. Heureusement personne n’a été blessé, mais ça m’a vraiment réveillé face à l’idée que ce genre de chose peut arriver à n’importe qui. Tout ce que je peux dire c’est que conduire saoul c’est vraiment de la marde et si vous le faites, vous être vraiment cave! Ne soyez pas caves! Oh et transporter le gear aussi c’est vraiment chiant... je déteste vraiment faire ça!

De tous les groupes que vous avez cotoyés, lesquels admirez-vous le plus?

On admire tout les bands qui sont motivés à faire avancer leur groupe, tout ceux qui se tuent a essayer de faire quelque chose de nouveau et de qualité! Tout les bands qui ne lâchent jamais…la musique est un univers dur, et il y a tellement de groupes, mais ce ne sont pas tous qui survivent au nombre incroyable d’obstacles qui se présentent. Je pense qu’on puise notre motivation des autres bands qui sont crinqués… on réalise que tout groupe passe par-dessus de nombreuses épreuves et survivent quand-même! Mais depuis le projet des New Cities, notre choix est simple…The Smear Campaign sont ceux qu’on admire le plus…c’est avec eux qu’on a fait notre tour et maintenant ce sont comme des frères. Ils ont traversé beaucoup d’obstacles… ils ont même eu à vendre de leur stock pour pouvoir continuer à tourner. Malheureusement leur projet est mort et nous avons récupéré leur ancien drummer Kevin!

Mot de la fin!

Merci pour l’entrevue et à tout le monde : allez voir notre site web (www.thenewcities.com) pour être au courant de ce qui se passe de notre côté! Ah et si on passe dans votre coin venez nous voir live!

À propos

Concerts à venir

Aucun concert à venir

Audio

Aucune chanson n'est disponible pour écoute

Vidéos

The New Cities - https://youtube.com/devicesupport

recherche
Calendrier
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

En ondes