Akuma

  • Région:
    Montréal
    Ville:
    Montréal
  • Style de musique:
    Hardcore, Oi & Punk
    Actif depuis:
    1998
    Maison de disques:
    Pavillon Noir Productions
  • Site officiel:
    www.akuma.ca
    Courriel:

Biographie

… Des Cendres et du désespoir

Issu d’une fin de siècle, Akuma perpétue un rock de combat en marge d’une culture prête à consommer. Safwan (chant, guitare), Sylva (batterie), Yannick (guitare) et Sébastien (basse) prennent le maquis de l’autonomie pour une action terrorock revendiquée. Alors qu’on célèbre une prétendue relève dans les galas et les tribunes médiatiques, le groupe montréalais prononce sa dissidence avec la parution de son troisième album «… Des Cendres et du désespoir». À contre-courant des tristes tenants de la non-expression, Akuma réinvestit avec force et conviction l’espace musical militant.

Introduit à l’automne 2006 par le vidéoclip «L’Alternative», … Des Cendres et du désespoir assène dix brûlots street-punk musclés par des influences hardcore. La rythmique se fait sauvage et implacable, la voix grave, les chœurs puissants. Les guitares exploitent leur potentiel mélodique dans cette tempête de décibels où l’identité sonore du quatuor se précise plus que jamais. Si Akuma fait le deuil d’un mouvement déchu («L’Alternative»), le groupe persiste à prêter sa voix aux exclus du système («Dernière danse», «Nulle part», «Longue route»). «… Des Cendres et du désespoir» sonne la charge contre Washington et ses valets, pourvoyeurs planétaires d’un féodalisme néo-libéralisé («Objecteur de conscience»). Cet album exhorte les victimes de la globalisation économique et de l’impérialisme arrogant à garder le poing levé («The Good fight»). Bien que stigmatisée par les apôtres du nouvel ordre mondial, la résistance s’organise («Terroriste moi», «Sabotage»). La fronde agite les quartiers du monde qui danseront un jour sur les ruines de l’Empire («When Chaos comes», «La Chute»).

Baptisé en décembre 1998 sous les salves de Madball, Akuma nourrit sa réputation sur les planches. Dans la foulée de la tournée Polliwog de l’été 1999, le groupe arpente les clubs du Québec. Après plusieurs apparitions sur des compilations, «100 DEMONS» (mars 2001) reproduit sur disque le sentiment d’urgence qui émane de ces premières prestations. Sa nature militante, exprimée tant en français qu’en anglais, positionne d’emblée Akuma dans la fraction dure de la scène. Sans trahir les origines «old-school» de son punk-rock, cet album emprunte également aux autres musiques bruyantes. Il s’en dégage une énergie insatiable, brute de décoffrage, qui s’exprime jusqu’aux grands événements (Festival d’été de Québec, Warped Tour). De vocation internationaliste, la formation profite du printemps 2002 pour écumer la France et la Suisse. Partisan de la guérilla, Akuma se fait alors oublier pour mieux réapparaître : à l’invitation des grands frères, le groupe dévoile son deuxième opus «Subversion» (juillet 2004) à l’occasion de la Fiesta Bérurière de Québec. Akuma y affirme sa dénomination nippone, symbole d’une maginalité assumée. Une nouvelle invitation aux gouvernants à respirer le doux parfum de la rue avant qu’il ne s’embrase.

De la réflexion à l’action, l’engagement d’Akuma dépasse les frontières artistiques pour se généraliser à toute son activité. Conscient des arnaques de l’industrie, le groupe ne rend ses disques disponibles que sur son site web, lors de ses concerts et dans quelques boutiques qui entretiennent l’espoir d’une culture libre. Une façon de souligner que «Résister, c’est créer ! Créer, c’est résister !».

… Mais un cœur vaillant reste à jamais militant.

Discographie

  • Akuma : ... Des Cendres et du dĂ©sespoir

    ... Des Cendres et du désespoir

    Sortie:
    25 novembre 2006
    01.
    Dernière danse
    02.
    When Chaos comes
    03.
    Nulle part
    04.
    Objecteur de conscience
    05.
    The Good fight
    06.
    Longue route
    07.
    Terroriste moi
    08.
    Sabotage
    09.
    L'Alternative
    10.
    La Chute
  • Akuma : Subversion

    Subversion

    Sortie:
    11 juillet 2004
    01.
    Ta Liberté
    02.
    Weapons of mass disruption
    03.
    Pavillon noir
    04.
    Bore me
    05.
    Attentat
    06.
    Time flies
    07.
    Invaincus
    08.
    Broken promise
    09.
    Je me souviens
    10.
    A Darker tomorrow
    11.
    Les Contes du pavé
    12.
    The Last stand
  • Akuma : 100 DEMONS

    100 DEMONS

    Sortie:
    1 mars 2001
    01.
    Everything
    02.
    You're it
    03.
    Marche
    04.
    The Streets are mine
    05.
    Naufragés
    06.
    Teenage warhead
    07.
    World crusher
    08.
    Down
    09.
    La Grande illusion
    10.
    As One
    11.
    Consume
    12.
    Le Feu sacré

Amis de la scène

Aucun ami à afficher

Commentaires

Ajouter un commentaire

Vous devez être connecté pour ajouter un commentaire. Vous pouvez vous créer un compte rapidement dès maintenant. Si vous disposez déjà d'un compte, vous pouvez vous connecter en utilisant le formulaire situé en haut à droite de cette page.

Commentaires

  • Auteur: Agence G&G

    Vendredi, 16 juillet 2010 à 17h33

    Hey !
    Je connais un band nommé Second Night qui se cherche des artistes avec qui faire des shows ou des tours, ce band la vient des environs de Granby et jouent du Hardcore Métal.
    Ils ont un profile ici sur QuebecPunkscene et je vous remercie d'avance de prendre 2 minutes pour aller voir leur myspace ( www.myspace.com/secondnight )
    Merci beaucoup et si sa vous interresse laissez-moi un commentaires ici sur le site !

Audio

Aucune chanson n'est disponible pour écoute

Groupe du mois quebecpunkscene.net

  • Groupe du mois:
    Janvier 2007
    Entrevue avec:
    Safwan (voix et guitare)

    Votre tout nouvel album, intitulé ... Des Cendres et du désespoir, est disponible sur votre site web et lors de vos concerts depuis le 24 novembre dernier. Tout comme l'album précédent, vous avez pris la décision de ne pas faire appel aux services de systèmes de distribution et de ne pas rendre cet album disponible chez les grands disquaires. Que pousse le groupe à agir de la sorte?

    En fait, nous avons désormais un contrôle total sur l'ensemble de notre discographie puisque nous avons également sorti notre premier album 100 DEMONS des systèmes traditionnels de distribution. La motivation première de cette option est de ne pas prendre part à un système hypocrite qui ruine les artistes et la création. L'industrie du disque détourne l'attention publique sur le «piratage» mais le vrai scandale réside dans les montants encaissés par les intermédiaires (notamment distributeurs mais surtout grandes chaînes de disquaires) sur le dos des artistes et de leur public. Dans l'échelle des revenus d'un disque, l'artiste se trouve au sous-sol, le producteur au semi sous-sol, le distributeur voit la lumière, pendant que la grande chaîne de disquaires en profite pleinement. Logiquement la perspective devrait-être inversée, non ? Tous ces intermédiaires sans l'artiste ne sont rien mais l'artiste, contrairement à ce que l'industrie prétend, peut se passer de leurs services (sévices). Nous en faisons la démonstration avec Akuma, comme tous les tenants du «do it yourself» l'ont déjà prouvé. Au coeur des années 80, le mouvement alternatif faisait de la démocratisation du prix des disques et de la juste rémunération des artistes une condition impérative. Les labels qui se revendiquent aujourd'hui de cet héritage ont complètement évacué cette notion et acceptent les règles dictées par les grosses enseignes du disque. Tu veux que ton album soit en point d'écoute dans l'une de ces enseignes, tu paies. Tu souhaites qu'un poster annonçant ton album y soit affiché, tu paies encore. Un pin sur la veste des vendeurs, tu paies toujours... Et quand un disque se retrouve à bon prix en magasin, c'est parce que le producteur lui a cédé gratuitement une partie de sa commande («free goods»). Au bout du compte, c'est toujours les mêmes qui casquent. En sortant de ce système, nous sommes certains que nos disques ne sont jamais vendus plus de 12,00 $ et ces 12,00 $ peuvent-être réinvestis intégralement dans l'activité d'Akuma. Quand on a sorti notre premier album de façon traditionnelle, il n'était jamais vendu moins de 12,00 $, souvent plus, et on ne recevait que 2,00 $ !

    Lire l'entrevue

Concerts à venir

Aucun concert à venir

Concerts passés

Foufounes Électriques, Montréal

Théâtre Place de l'Église, Saint-Georges

Café du Clocher, Alma

Théâtre du Petit Champlain, Québec

La Coudée, Rimouski

Vidéos

Aucun vidéo à afficher

Nouvelles

  • AKUMA Ă  l'antenne d'1-2-3 Punk sur Musique Plus

    Lundi, 5 mars 2007

    L'émission 1-2-3 Punk du mercredi 14 mars, à 15h00 sur Musique Plus, sera consacrée à AKUMA et son nouveau disque «... Des Cendres et du désespo...

    En savoir plus
  • AKUMA prĂ©sente son nouvel album «... Des Cendres et du dĂ©sespoir» !

    Mardi, 23 janvier 2007

    Alors qu’on célèbre une prétendue relève dans les galas et les tribunes médiatiques, AKUMA prononce sa dissidence avec la parution de son trois...

    En savoir plus

Tweets Récentstweets

Aucun tweet à afficher

recherche
Calendrier
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

En ondes