Groupe du mois

  • Crest of Honor

    Mois:
    Mai 2008
    Entrevue avec:
    Nicolas Godbout
    Par:
    David Ouellet

Débutons cet entretien avec une brève présentation de Crest of Honor.

Crest Of Honor est un band passionné, disons, hardcore / metal, metalcore, (appelez ça comme vous voulez !) de Trois-Rivières, plein d’énergie et de convictions, qui fait de la musique de méchants, mais qui n’est pas méchant du tout ! (hehe !)

Depuis quand la formation est-elle officiellement active ?

Le band a débuté environ en 1998, mais sous un autre nom, mais les membres étaient passablement les mêmes.

En quelques mots, comment décririez-vous votre musique ?

Un mélange de hardcore très pesant et de métal mélodique. Les influences étant assez variées et venant de tous les membres du groupe, nous forgeons un style que nous aimons naturellement sans vouloir sombrer dans le trop « conventionnel » ou dans un style qui ne serait pas le nôtre. Côté lyrique, nous voulons faire véhiculer des messages dénonciateurs envers différentes situations politiques ou sociales qui nous dégoûtent comme le racisme, la discrimination sous toutes ses formes, la pauvreté, le sexisme, toutes formes d’extrémisme dans les religions, etc. Cependant, nous voulons aussi demeurer positifs dans nos messages en prônant la solidarité, le respect de ceux qui nous entourent, l’unité, l’égalité, l’entraide, l’importance de la famille et de l’amitié, etc…

De quoi s’inspirent cinq gaillards comme vous lorsque vient le temps de composer de nouvelles pièces?

En fait, côté musical, nos influences sont assez variées, ce qui peut aider à apporter beaucoup de contenu intéressant. On ne veut pas s’arrêter à un seul style musical. Autrement dit, la musique en général est notre influence, aussi banal que cela puisse paraître. Pour ce qui est des textes, la vie de tous les jours et ses aspects positifs autant que négatifs sont notre influence principale. Il faut être attentif à notre alentour.

Parlant de nouvelles pièces, votre nouvel album ‘’Behold the darkness’’ est maintenant disponible. Où l’avez vous enregistré et qui l’a produit ?

Nous avons enregistré et mixé l’album au Studio Radicart de Trois-Rivières avec la production effectuée par Francis Perron. Ce gars-là, qui est devenu un bon ami du groupe, comprend vraiment la musique sur tous ses angles. Il a une oreille incroyable, un sens de la structure musicale et des aptitudes techniques très impressionnantes avec tous ses appareils. Cependant, le poker n’est pas sa force… Pour ce qui est du mastering il a été effectué par Pierre Rémillard.

Comment s’est déroulé le processus de création de cet opus ?

Le processus de création a été beaucoup de travail. Beaucoup de travail, accompagné de beaucoup de plaisir ! L’expérience que nous avons vécue tout au long de la création de cet album nous a donné beaucoup de confiance et nous a appris considérablement, autant sur nos propres instruments que sur la musique elle-même.

Misez-vous seulement sur la vente du disque compact classique, ou vous avez aussi l’intention de rendre l’album disponible en format digital ?

Bonne question. En fait, on ne peut pas se permettre d’offrir notre travail gratuitement. Il faut être capable de rembourser des dépenses qui peuvent être assez astronomiques ! Cependant, il peut aussi être intéressant de pouvoir fournir une ou quelques pièces gratuitement, car en fait, on doit montrer à tout ceux et celles qui nous encouragent et nous supportent que nous sommes extrêmement et infiniment reconnaissants envers leur support.

Comptez vous sillonner les routes du Québec pour faire connaître votre produit ?

Idéalement, oui ! Ce serait très intéressant de faire autant les grandes villes que les régions, on aime se promener et rencontrer d’autres bands et les fans de partout ! Nous avons confiance en ce que nous livrons comme album et on aimerait pouvoir le promouvoir le plus possible, autant au Québec qu’ailleurs ! La balle est dans votre camp les bookers !!!

Vous venez de Trois-Rivières. Selon vous, comment se porte la scène métal/hardcore trifluvienne ?

Ce n’est pas une grande scène, mais en général, ça se supporte quand même bien. Il y aussi quelques bookers qui s’efforcent à booker des shows le plus accessible possible et d’une bonne qualité, et nous les félicitons pour leurs efforts ! Cependant, ce qui est décevant, c’est peut-être le manque de salles d’une qualité acceptable pour accueillir des bands et leur offrir une bonne expérience. Ceci est un problème qui existe depuis quelques temps, qui espérons-le pourra se régler un jour !

Quelles sont vos ambitions pour les prochaines années ?

Ça fait déjà un bon bout que le groupe existe et nous avons su développer, même depuis le début, une belle complicité et une belle confiance les uns envers les autres, c’est ce qui est vraiment encourageant. On adore jouer ensemble, que ce soit en local, en studio ou en show et on se respecte beaucoup. Donc, pour les prochaines années, il est difficile de prévoir, mais idéalement, on aimerait pouvoir vivre notre passion le plus sainement possible. Faire le plus de shows possible, continuer de composer des pièces bien travaillées et être heureux en jouant la musique qu’on aime, ensemble.

Espérez-vous un jour pouvoir vivre de votre musique ?

Dans ce domaine, surtout qu’on chante en anglais au Québec, il faut être réaliste dans nos ambitions. Ce qu’on fait est une passion, on adore ça, et tout le monde veut faire ce qu’ils aiment le plus dans la vie, c’est un fait. Mais, question d’en vivre, on peut y réfléchir et en rêver la nuit, mais c’est énormément de dévouement et de sacrifices. Peut-être serons-nous prêts à tout ça un jour, l’avenir nous le dira ! En attendant, on veut démontrer le plus de professionnalisme possible dans ce que l’on fait et on verra où tout ça nous mènera !

Étant présentement un groupe qui travaille de façon indépendante, souhaiteriez vous faire affaire avec un label indie, major ou préférez vous continuer à tout faire vous même ?

On aime pouvoir gérer nos choses, mais un bon coup de main serait fort apprécié de la part d’un label. Il serait bien de commencer avec un label indie, question de profiter de l’expérience qu’un tel label a dans le domaine plus « underground » et d’en apprendre le plus possible afin de pouvoir peut-être nous mener vers un label disons « major ». Nous sommes donc à la recherche d’un support de la sorte.

Quel serait, d’après votre expérience, le meilleur conseil que l’on puisse donner à un groupe qui en est à ses tout débuts ?

Ne pas essayer de ressembler à quelque chose ou quelqu’un, faire ce que l’on veut vraiment et s’écouter les uns les autres dans le groupe et se respecter. Enfin, il faut demeurer réaliste et se fixer des objectifs réalisables, et non partir en fou et penser que le monde est à nos pieds. Bref, soyez passionnés par ce que vous faites et encouragez vos pairs !

Quelque chose à ajouter pour terminer l’entrevue avec éclat ?

TUPUDUBOUDUBAT ! HELL YEAH !

À propos

  • Région:
    Mauricie
    Ville:
    Trois-Rivières
  • Style de musique:
    Hardcore & Métal
    Actif depuis:
    1998
    Maison de disques:
    sign us !
  • Membres

    Jeff -
    Bass + backing vocals
    Guts -
    Lead Vocals
    Pouet -
    Lead Guitar
    Nick -
    Drums + backing vocals
    Frank -
    Guitar
  • Courriel:

Concerts à venir

Aucun concert à venir

Audio

Aucune chanson n'est disponible pour écoute

Vidéos

Crest Of Honor - Crest Of Honor - fame or shame

recherche
Calendrier
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

En ondes